top of page

Le profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel : de ses débuts à aujourd'hui

Afin de célébrer le lancement de notre tout nouveau site web, nous, membres de l’équipe de recherche, souhaitons vous offrir une rétrospective du projet de recherche relié au Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel en relatant les initiatives dès le début de sa création en 2017 jusqu’à maintenant. Nous posons pour terminer un regard sur les différents développements à venir jusqu’à son plein déploiement.


Printemps-été 2017 : La découverte d’une problématique


La genèse du projet remonte au printemps 2017 alors qu’une recension des écrits portant sur le rôle de passeur culturel chez les directions d’écoles fut amorcée par l’équipe de recherche. L’un des principaux constats de cette recension des écrits fut le manque d’outils pratiques pour les directions d’écoles en milieu minoritaire francophone pour les aider à exercer leur rôle de passeur culturel. En réponse à cette absence, l’équipe de recherche s’est mise à l’œuvre pour combler ce besoin en commençant la création d’un tel outil.


Pendant cette même période, une importante collaboration avec les membres de l’équipe du District scolaire francophone Sud (DSF-S) prit forme, notamment avec M. Yves Doucet, agent pédagogique responsable du dossier de la construction identitaire au DSF-S. Cette collaboration donna un accès direct à des personnes qui ont joué un rôle clé dans la validation des idées à mesure que le projet de recherche se développa et a ouvert de multiples portes à des sources de rétroaction ainsi qu’à des opportunités de mise à l’essai plus tard dans le processus.


Automne 2017 : Le profil prend une forme embryonnaire


En suivi à la recension des écrits et afin de réfléchir à des idées pour les étapes à venir, l’équipe de recherche commença une consultation auprès des principales auteures relevées dans la littérature scientifique. Parmi celles-ci on retrouve (en ordre alphabétique) :

  • Carolyn Shields, professeure en leadership éducationnel à la Wayne State University de Detroit ;

  • Claire Lapointe, professeure à l’Université de Laval en leadeurship éducationnel ;

  • Claire Thibideau, ancienne présidente de l’Association des directions et directions adjointes des écoles franco-ontariennes et de la Fédération canadienne des directions d’école francophone ;

  • Édith Luc, ancienne professeure au HEC-Montréal et spécialiste en leadeurship partagé ;

  • Sophie Lacroix, directrice des relations et de l’éducation internationales au ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick et rédactrice principale de la Politique d’aménagement linguistique et culturel (PALC).

Les échanges avec ces expertes ont permis à l’équipe de recherche de mieux orienter les initiatives du projet de recherche. Un constat important fut rapidement soulevé lors de ces discussions : l’outil créé devait être directement relié à la PALC. Ce constat établira les fondements de ce qui deviendra éventuellement le Profil du leadeurship en aménagement linguistique.


Hiver 2018 : L’établissement des fondements du profil du leadeurship


Une fois l’orientation définie, le processus de développement de l'outil fut amorcé en commençant par l'étape de la conceptualisation. Afin de bien entreprendre cette démarche, l’équipe de recherche a repris la lecture de certains documents afin d’en faire une analyse plus approfondie. Parmi eux, le Continuum du profil du leadership culturel partagé un document de l’Ontario développé par l’Association des gestionnaires de l’éducation franco-ontarienne attira l’attention de l’équipe de recherche. Ce continuum est composé de grilles présentant différents aspects des neuf compétences du Profil d’enseignement et de leadership pour le personnel des écoles de langue française de l’Ontario sous la forme de savoir, de savoir-faire et de savoir-être, qu’une direction d’école franco-ontarienne devrait posséder pour bien exercer son rôle. Cet outil inspira grandement l’équipe de recherche en devenant un modèle pour le Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel qui à son tour énoncera les stratégies de la PALC sous la forme de savoir, de savoir-faire et de savoir-être.


Automne 2018 : L’émergence des autoévaluations et de la banque de ressources


Afin de valider les idées développées lors de la première année du projet, l’équipe de recherche a consulté quelques intervenants importants dans le contexte de la PALC, soit des personnes ressources de l’initiative « Créons la suite » ainsi que M. Luc Handfield, directeur de la section des programmes d’études du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick. Toujours dans l’optique de valider les idées développées, l’équipe de recherche a également eu la possibilité de présenter le projet au Conseil d’éducation du district scolaire francophone Sud du Nouveau-Brunswick ainsi qu’aux membres du Comité provincial des directions d’école de l’Association des enseignantes et enseignants du Nouveau-Brunswick.


Sur la photo : Mme Boudreau et M. Bourgoin au congrès en compagnie de Mme Lucie Martin, présidente de l’AEFNB en 2018, et Mme Nathalie Brideau, présidente du Comité provincial des directions d’école de l’AEFNB en 2018.


Deux changements majeurs ont découlé de ces consultations. Tout d’abord, le nom du document passa de Continuum du leadeurship en aménagement linguistique et culturel à Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel afin d’être plus représentatif de son format et le sous-titre pour le système éducatif acadien et francophone du Nouveau-Brunswick fut ajouté en référence à la PALC. Ensuite, le développement d’autoévaluations et d’une banque de ressource, qui jusqu’à ce point n’était qu’un projet à mettre en œuvre dans les années suivant la publication du profil, a été devancé dans le plan d’action afin que ceux-ci voient plutôt le jour en même temps que le profil. Cette modification dans l’orientation du projet visait principalement à répondre au besoin exprimer par les partenaires d’avoir accès à des outils pratiques mettant le document-cadre en application.


Hiver 2019 : La publication d’un premier prototype


L’année 2019 fut marquée par l’atteinte d’une étape importante du projet de recherche, soit la publication d’un premier prototype du Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel et de ses outils complémentaires. Ceux-ci ont été dévoilés publiquement dans le cadre du 3e Forum francophone sur l’apprentissage tenu au Campus de Shippagan de l’Université de Moncton le 9 mai 2019 soit le jour même du 5e anniversaire de la PALC. Les prototypes ont ensuite été rendus accessibles virtuellement par l’entremise de l’ancien site Web du projet dans le but d’obtenir une rétroaction sur ceux-ci avant d’amorcer la phase suivante, soit celle du perfectionnement de ces outils.


Sur la photo : Le site Web sur lequel les prototypes furent lancés en 2019


L’équipe de recherche à également eu la chance de présenter le processus de développement du profil et de ses outils complémentaires auprès de collègues chercheurs en éducation en milieu minoritaire francophone dans le cadre du Congrès 2019 de la Société canadienne pour l’Étude de l’Éducation (SCÉÉ) tenu à l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver. Cette présentation, qui a permis de recueillir une rétroaction de la part des personnes participantes, amena l’équipe à consolider la structure de sa recherche en précisant les étapes à suivre au cours de la prochaine année de travail.

Sur la photo : Mme Boudreau et M. Bourgoin pendant leur présentation au congrès de la SCÉÉ à Vancouver


Automne 2019 : La phase de consultation sur le terrain

La validation des outils se poursuivit avec une consultation plus intensive réalisée auprès du personnel se retrouvant directement au sein du système scolaire. Le Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel fut d’abord présenté lors du Congrès provincial 2019 de l’AEFNB par l’entremise de deux ateliers. Les personnes participantes ont alors eu l’occasion de vivre une courte simulation de l’utilisation des outils et d’ensuite donner une rétroaction immédiate à l’équipe de recherche.




Sur la photo : Mme Boudreau et M. Bourgoin au congrès en compagnie de M. Gérald Arseneault, président de l’AEFNB


Une seconde mise à l’essai sous la forme d’atelier fut effectuée dans le cadre du Congrès annuel de l’ACELF qui s’est tenu à Ottawa. Cette deuxième consultation a permis à l’équipe de recherche de récolter de la rétroaction sur la forme des outils et d’explorer brièvement le potentiel d’un tel outil pour la francophonie canadienne.


Sur la photo : Mme Boudreau et M. Bourgoin au congrès en compagnie de Mme Caroline Boudreau, chargée de projets à l'ACELF


La troisième et dernière consultation de masse eut lieu dans le cadre de la réunion annuelle du Comité provincial des directions d’école de l’AEFNB. Les directions présentent à la rencontre ont eu l’occasion de mettre à l’essai de nouvelles versions des outils, ceux-ci mieux adaptés à la réalité des directions d’école grâce aux changements effectués suite aux consultations précédentes et les rétroactions reçues.


Sur la photo : Mme Boudreau et M. Bourgoin pendant leur présentation devant le Comité provincial des directions d’école de l’AEFNB


Hiver 2020 : L’amorce des essais cliniques.


Le début de 2020 a été marqué par le début de la phase de perfectionnement des outils par l’entremise des essais cliniques. Lors de ces essais, des directions d’écoles du système scolaire francophone de la province du Nouveau-Brunswick sont appelées à mettre en application les outils dans leur milieu de travail, pour ensuite répondre à un questionnaire de rétroaction où diverses composantes sont ciblées. Les informations recueillies par l’entremise de ce questionnaire serviront ensuite à ajuster les outils proposés afin qu’ils puissent répondre le plus adéquatement à la réalité des directions d’école dans leur rôle de passeur culturel. Cependant, dû aux circonstances de la pandémie et de la fermeture des écoles, les essais cliniques ont malheureusement dû être suspendus temporairement. Nous gardons toutefois espoir que ceux-ci pourront reprendre leurs activités cet automne afin d’offrir une version finale des outils en 2021.


Aujourd’hui : Lancement du site Web


Toutes ces avancées dans le cadre de cette recherche ont permis à l’équipe de recherche de faire le lancement officiel du tout nouveau site Web du Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel. Ce nouveau site Web, tout comme son prédécesseur de la phase du prototype, donne accès au téléchargement du profil et des autoévaluations, mais donne en plus un accès ouvert à la banque de ressources ainsi qu’à une série de textes reflétant des témoignages d’intervenantes et d’intervenants du terrain, de réflexions de personnes expertes et des nouvelles de l'équipe de recherche. Cette section de texte sera mise à jour sur une base régulière afin d’outiller davantage les directions d’écoles.


Dans les prochaines années : L’expansion du projet au-delà des directions néo-brunswickoises


L’avenir devrait, nous l’espérons, être très prometteur pour le projet du Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel. À plus court terme, nous visons d’ici la prochaine année à terminer l’évaluation du profil par l’entremise des essais cliniques pour ainsi en arriver à la publication d’une version définitive de celui-ci et de ses outils. À plus long terme, nous aimerions poursuivre nos travaux afin de mieux répondre aux besoins de plus d’intervenantes et d’intervenants du milieu scolaire francophone, bien au-delà des directions néo-brunswickoises. Nous rêvons présentement à deux projets pour atteindre cet objectif, soit le développement d’un profil similaire pour le personnel enseignant des écoles francophones du Nouveau-Brunswick ainsi que l'adaptation des profils pour la francophonie canadienne en travaillant avec nos partenaires au travers du pays.


En conclusion, nous souhaitons sincèrement remercier toutes les personnes qui ont accepté de collaborer avec nous dans ce grand projet soit celui de fournir des outils permettant aux membres de la direction des écoles à mieux exercer leur rôle de passeur culturel en milieu minoritaire où les défis face à ce rôle sont très grands. À ce jour, aucune recherche de ce genre au Nouveau-Brunswick a été faite dans ce sens. La précieuse collaboration de chacune et de chacun a permis à l’équipe de recherche d’avancer dans le développement d’outils spécifiquement adaptés à la réalité des écoles situées en milieu minoritaire francophone.

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Dans le Profil du leadeurship en aménagement linguistique et culturel pour le système éducatif acadien et francophone du Nouveau-Brunswick, on y indique qu’une direction d’école est responsable de com

bottom of page